Tout en flottant...
  

Tout en flottant...

Islas Uros, Lago Titicaca, Pérou le 17/11/2010

 

Bonjour à tous! On espère que vous allez bien! Nous ça va, petite journée tranquille.

On a fait une mini grasse matinée ce matin, réveil à 8h. On a flâné un peu, pris le petit déj et on s'est décidé pour les îles flottantes alors que la journée devait être consacrée à l'organisation des visites des différentes îles du lac. Les fameuses îles flottantes appellées îles Uros sont des îles faites de roseaux entassées à la surface de l'eau, et au fur et à mesure que ces derniers pourrisent, ils en entassent d'autres.

On a donc pris la direction du port de Puno où on a embarqué pour les îles Uros. Une fois de plus, on était qu'avec des péruviens. Petite précision, on a décidé de faire le tour des îles du lac sans passer par une agence, parce que ça revient au même prix de le faire seul et qu'il n'y a pas d'intermédiaire entre les familles qui nous accueillent sur l'île et nous donc elles sont moins exploitées.

La traversée jusqu'aux Uros a duré une bonne demi-heure, notre premier contact avec les eaux claires du lac. On a débarqué sur une petite île, il y en a 55 en tout et elles accueillent les touristes à tour de rôle, au moins pas de jaloux. D'ailleurs les visites de toutes les îles du lac sont basées sur ce système de rotation des familles au moins tout le monde profite du tourisme. On a eu droit à une courte explication de comment sont faites les îles. Ils mettent d'abord une sorte de racine et après ils entassent les roseaux fraîchement coupés par dessus. Le sol est à renouveler tous les 10 à 15 jours selon la météo. La sensation quand on marche dessus est assez étrange, c'est tout souple, par endroit ça s'enfonce plus que d'autres et parfois on voit des petites vagues se former sur le sol de l'île. On imagine que c'est comme marcher sur un matelas à eau géant. Sur la plus grande île, il y a la poste, des restaurants, un hôtel, sur une autre île il y a une infirmerie. En fait chaque île abrite un nombre déterminé de famille, sur celle qu'on a visité il y en a huit. Les jeunes choisissent avec qui ils veulent se marier, ils vivent ensemble sur l'île des parents pendant un an ou deux après s'ils s'entendent, ils se marient et fondent leur propre île. Après on est allé sur une autre petite île où on a mangé de la truite, la fameuse truite du lac Titicaca. En entrée c'était soupe de truite avec un peu trop le goût de truite, en fait des truites entière avaient été bouillies et on sert l'eau du bouillon avec les restes de la truite. Pas fameux, surtout qu'on avait peur que ce soit le seul plat! Mais en fait non, on nous a servi une belle truite grillée, avec du riz, des petites pommes de terre et du chou. Là, c'était très bon, on a bien mangé. On a fait un rapide tour de l'île, très rapide même parce qu'elle était miniscule. Mais on a quand même eu le temps de découvrir les toilettes locales. Autant dire qu'on s'est retenu jusqu'à Puno! Ensuite on a pris le bateau du retour. Une courte mais belle visite, les images parlent d'elles-mêmes! On a discuté avec les "capitaines" du bateau qui sont frères. Ils nous ont proposé de nous emmener à l'île Amantani et à l'île Taquile avec une nuit sur chaque île et le retour à Puno le troisième jour. On ne leur a payé que le trajet, 30 soles chacun et pour les nuits on paiera directement à la famille qui nous accueilllera. Demain c'est parti pour deux jours d'aventure, on va partager la vie des communautés des îles. Si on se plaît on reste une nuit de plus donc ne vous inquiétez pas si vous n'avez pas de nouvelles dans trois ou quatre jours.

En tout cas, ça fait plaisir ici plus de moustique, on continue quand même à se gratter! Mais on a du mal à respirer avec les 3800 mètres d'altitude et les rues en pente. Il paraît qu'ici ils ont des plus gros poumons pour compenser le manque d'oxygène dans l'air. On veut bien le croire, surtout quand on voit les vélotaxis pédaler dans les rues! On n'ose même pas les prendre de peur de les fatiguer!

Une fois de plus on n'a pas reussi a mettre toutes les photos qu'on voulait mais vous avez un petit apercu.

Madame Grazie, je ne t'oublie pas t'inquiète mais je ne peux pas te répondre parce que depuis Puerto Maldonado, internet est plus que capricieux. On arrive même pas à mettre les photos qu'on veut, il en manque pleins sur le blog. On espère que ça va s'arranger. Dès qu'internet marche normalement je t'écris, en attendant tu peux m'écrire tu sais, c'est pas perdu tout ça!

Maman, tu as bien compris pour les polaires, elles étaient dans la soute du bus avec la petit couverture qu'on avait volé dans l'avion, personne n'a volé nos polaires à nous.

Coco, rappelle toi que si aujourd'hui tu gaganes à Fifa c'est parce que tu as eu un bon professeur mais quand il sera de retour ça sera à ton tour de lui apprendre!

Julio, comen i lé? ça charbonne ou quoi?

On vous fait de gros bisou, on vous dit à dans trois jours minimum.  Et...

A bientôt pour de nouvelles aventures!

 

 

Commentaires

 Rémi et cynthia
Coucou les aventuriers, Alors comment va? A cette heure ci vous devez partager le quotidien des péruviens des iles uros enfin d'une des 55 îles Nous espérons que cette rencontre est à la hauteur de vos espérances et que vous passer de très bons moments dans ces lieux si dépaysant. Profitez bien et prenez soin de vous. On vous fait des gros bisous et à très vite pour vos nouvelles aventures que nous attendons avec impatience (C'est devenu une drogue...)
 Mam et pap
bonjour les amours enfin je peux lire votre récit et voir les belles photos du lac et de cette petite ile. est ce qu'il y a un petit mouvement de tangage sur l ile? et les huttes sur quoi sont elles fixées assez impressionnant de voir ou vivent ces gens . ils n'ont pas de salle de bains? et ils mangent que des poissons.? ils n'ont pas d'autres animaux sur l'ile? drole de vie pour ces habitants les enfants ou vont-ils à l'école? Benoit je vois que tu manges de la soupe partout ou tu passe.! donc a ton retour soupe tout les soir à Vitrolles! plus d'excuse! je peux te faire la soupe a la truite si tu veux demande la recette; je rigole bien sur (presque) Laura je pense que toi tu dois te régaler;profitez bien des autres iles.Je vous fait de gros bisous et on attends la suite bizzzzzzz mam
 Mag
Kikou, c est impressionnant ces îles. Vous êtes vraiment dans un monde à part et unique. Et les pirogues, ils font de l'art dans la déco, c est trop beau.
Gros bisous à tous les deux :)
 Kokoetlaeti
pour le manque d'air les alpaga on plus de globule rouge ke les autre animaux de la meme espèce ce ki permet de puiser un max d'oxygène.voila merci planète.bisou a vou
 Pap mam 13
Bibis a vous 2 Ilest 8h30 je viens de regardre ces belles photos! Du'elle profonduer fait le lac, et quel poissons? La soupe e la truite je te la laisse volontieer ca doit etre fade sans gout! c'est super beau et surprenant a voir ces paysages et ses pateaux. Le port a l'air d'etre assez grand. La vie est-elle chere? C'est un petit paradis!et le climat a l'air d'etre clement a voir comme vous etes vetus! N'oubliez pas les photos avec ca je reve en regardant ca fait oublier la douleurs de la chiatiqhe!!! ca va faire 3 semaines dimanche!! je vous laisse la pour ce matin Maman prendra le relais des qu'elle rentrera,la pauvre elle court partout vive la retraite!! gros bisous a vous 2 . pensons tres fort a vous Papa maman du 13 avec le soleil!



Autres récits de voyage

Autres Recits en Pérou