Sur la route des vins
  

Sur la route des vins

Ica, Pérou le 09/10/2010

 

Coucou tout le monde !

Ce matin, nous avons visité trois "bodegas", dans la ville d'Ica, toute proche de Huacachina. Une bodega est un domaine viticole. Nous avons commencé par la plus inddustrielle qui s'appelle Bodega Tacama. En rentrant dasn le domaine, on a eu l'impression d'arriver au Mexique entre cactus, chevaux, murs rouges... Ce domaine fait venir le cepage de France, par exemple le Chardonnay... , et ils font des greffes avec les vignes locales pour avoir des vignes sans maladie et qui restent en jachère moins longtemps. Ils ont une vingtaine de variété de vignes. C'est la plus grande exploitation de la région. Ce sont les seuls qui n'ont pas besoin d'acheter de raisin, ils font leur vin avec leur propre raisin. Un oenologue français vit sur place er supervise toutes les opérations de la greffe à la mise en bouteille. La guide a bien insisté, il n'est pas là seulement pour goûter! Après un rapide tour de l'exploitation on est passé à la dégustation qui n'a rien à voir avec la dégustation en France. Ici on ne recrache pas et les doses sont conséquentes. Ici ils n'apprécient pas le vin sec ils préfèrent le demi sec qui est beaucoup plus sucré. Mais ils produisent quand même les deux sortes. On a goûté un blanc demi sec, un vin mousseux, un rosé (qui est très foncé), un rouge, un blans sec. Ils produisent aussi du pisco. C'est l'alcool national comme la tequila au Mexique. Et là Franck pour le coup, tu deviens vraiment tout rouge! On a goûté deux sortes différentes, l'aromatique et le non aromatique. Autant dire on était chaud pour aller visiter la deuxième.

La Bodega El Catador est plus traditionnelle c'est-à-dire pas industrielle du tout. Là, on nous a moins expliqué tous les cepages mais on nous a montré toutes les installations. La presse du raisin se fait la nuit (le matin, il y a trop de mouches), avec les pieds sur de la musique afro-andine. Il y un concours et celle qui danse le mieux, gagne. Alors les filles, ca vous dit un petit concours en mars? Ensuite ils récupèrent tout ce qu'il reste et ils le pressent a nouveau avec un pressoir en bois très impressionnant. Ce pressoir a 300 ans d'âge. La fermentation dure deux semaines dans des amphores de 200 ans en terre cuite et ensuite ils distillent le jus dans un alambic pour récupérer l'alcool. Ils produisent du vin et du pisco aussi (comme toutes les bodegas). Bien sûr, la visite s'est terminée par une dégustation de vin et de Pisco. On a goûté le mélange de pisco aromatique et non aromatique et aussi une sorte de liqueur de pisco. Le cocktail le plus connu au Pérou s'appelle le pisco sour, c'est un mélange de pisco, de citron, de blenc d'oeuf, de sucre. on a goûté la préparation pour le pisco sour, dans laquelle il ne manque que le blanc d'oeuf pour faire le cocktail. On a aussi goûté différents vins. Leur vin le plus connu est celui de Perfecto Amor, l'amour parfait parce que très doux et qu'il pousse les gens à faire des bébés!

La troisième bodega, El Lazo, était encore plus traditionnelle. Ambiance farwest assurée. C'est autant un musée de bric à brac qui va de soi-disant objets incas à des vieux objets du type caisse enregistreuse, fer à repasser, téléphone, collection d'armes... Le mec qui nous a reçu goûte toute la journée le vin avec les visiteurs et il était déjà bien plein à midi. Il était bien sympathique. On a goûté au jus de raisin, ensuite au vin et au pisco. On a visité son mini mini musée. Il nous a fait touché des poteries qui soi-disant étaient inca, il nous a dit que c'était un luxe de les avoir entre les mains, allez savoir si c'est vrai! Il nous a expliqué qu'il ne pouvait rien vendre parce qu'il était soumis à des contrôles. Apparemment il est vraiment considéré comme musée. Il y a trois personnes qui nous ont pris en photo (on était sûrement des originaux dans cette bodega), on n'a pas tout compris. Laura pense que c'était des péruviennes et Benoit des chinoises. Mystère et boule de gomme!

Après on est allé manger dans le marché dans le centre d'Ica. On a mangé une sorte de soupe traditionnelle en entrée, et ensuite du poisson et du riz. C'était trop bon et trop copieux. La soupe nous aurait suffit mais on a (presque) tout mangé. On en était presque malade le tout pour 13 soles avec un coca chacun ce qui fait 3,50 euros pour deux.

Ensuite on est allé au musée regional d'Ica où on expose des objets des civilisations Paracas et Nazca. C'était assez intéressant surtout la partie avec les momies et les crânes déformés. Ils se déformaient le crâne dès la naissance en s'attachant du tissu et des cordes sur la tête pour montrer leur appartenance ethnique. On vous laisse voir les photos, ils étaient vraiment déformés.

En rentrant on a fait un petit détour pour voir l'arbre à sept têtes, un espèce de palmiers qui rentre et qui ressort du sol à sept endroits différents. Un petit nous a expliqué la légende autour de cet arbre mais on n'a pas tout compris, il récitait son texte trop vite. En gros avant sur cette terre vivaient huit sorcière avec les animaux sauvages. Elles disaient savoir l'avenir du Pérou mais quenini! Elles sont allés voir un démon pour savoir l'avenir et ont offert l'une d'elles en sacrifice en échange. Pour le reste de l'histoire allez demander au petit.

Voilà, journée bien remplie. Demain dernier jour dans l'oasis et après départ pour Nazca lundi dans la journée.

Gros bisous à tous, on pense à vous!

A demain pour de nouvelles aventures!

PS: les péruviens pensent que Benoit est israelien allez savoir pourquoi, et les péruviennes kiffent les cheveux de Laura, allez savoir pourquoi!

Mag, les petites voitures sont en fait des mototaxis, on en pris une aujourd'hui pour la première fois, ca fait rire!! Gros bisous!

 

Commentaires

 Nomad84
Une bodega sans moi !!! Pffff je vous hais lol !!
 Marie-Lou et Gary
Allo vous deux!

Les canadiens vous ont devancés il semblerait; nous sommes à Nazca! Un super hôtel, à 60 Soles pour la chambre "matrimoniale", tenu par un Italien et une Péruvienne! De loin, et même très loin, le plus beau à date! Pas de site internet par contre mais voici le no. de téléphone: 056-522429. C'est l'hôtel "Roma en Nasca". À deux pas du terminal de PeruBus, on a pris un taxi - 2 Soles! Adresse: Ignacio Morsesky 499. Piscine, wifi, extrêmement propre. Attendez vous à une surprise en arrivant à Nazca...c'est incroyablement tranquille, toute chose étant relative!

Super votre blogue, lâchez pas! Au plaisir peut-être de vous revoir!

Bizous des Canadiens!
 Josette/titou
et vous étiez dans quel état après la visite des bodegas!!??UN PEU CHAUD ..NON..
 Mélanie
Alors Benoit tu as changé de nationalité!
 Mag
oui vu le poids de la petite grappe lol !! remarque c est surment proportionnel à la valeur de l'argent de là bas lol
 Julio
aya...l'escrocri l'année fo faire les vandange labas: c plat,ils ont des ombrelle, et pui ya pa degrappe dans les pied!mai kom tu di attention si c payé o poids...lol ;)
 Julio
NOOOOOONNNNNNN!!!!!!!pu les vignes!!!!!!!gros bisous a vous!!!!! ;)
 Koko et laeti
weshhh je voit bien julio recolter et luigi deguster, moi je veut bien un cactus,bisous a vous
 Mag
Alors heuuu si vous pouviez me ramener 30 litres d'Amour Parfait et pour ma cousine Méla aussi tiens !! N'empêche c est trop trop beau l'Oasis wouaouuu !!! Finalement Laura tu as bien fait de ne pas avoir coupé tes cheveux lol. Ben, t'as plus qu'à te mettre à l'hebreu :) GROS BISOUS



Autres récits de voyage

Autres Recits en Pérou